'); ?> Gafsa : L'urgence d'un programme national de rééquilibrage régional - [attariq aljadid]
attariq aljadid

Gafsa : L’urgence d’un programme national de rééquilibrage régional

dimanche 8 juin 2008

Ahmed Brahim

Voici plus de cinq mois que la crise du Bassin minier de Gafsa attend une solution politique qui tarde à venir. Face aux revendications légitimes des habitants de la région, le gouvernement doit renoncer aux tentations sécuritaires à courte vue. Il doit mettre fin aux atermoiements et aux promesses non tenues. Tout pari sur l’essoufflement d’un mouvement social qui a montré un haut degré de détermination et de responsabilité ne peut conduire qu’au pourrissement de la situation.

L’acuité des problèmes de l’emploi dans une région où le taux de chômage équivaut parfois au triple de la moyenne nationale est telle que des solutions à court et à moyen termes doivent être immédiatement mises en oeuvre, dans le cadre d’une vision véritablement nationale qui tienne compte de l’échec patent d’une politique de développement caractérisée par un déséquilibre chronique entre lesz régions côtières et les régions intérieures. Que la situation sociale dans le Bassin minier continue à se détériorer ou même qu’elle reste en l’état est d’autant moins admissible que les prix mondiaux du phosphate et de ses dérivés connaissent une hausse vertigineuse et permettent à la Société des phosphates et au Groupe chimique d’engranger des bénéfices sans précédent depuis des décennies.

C’est là un paradoxe qui doit cesser et une injustice qui doit être reconnue et réparée. Dans l’immédiat il n’est en rien excessif de demander que la région soit déclarée « zone sinistrée » et que des moyens financiers exceptionnels soient mobilisés pour un plan urgent de sortie de crise.

On peut aussi penser à une forme de « discrimmination positive » qui réserverait une part significative des opportunités nationales d’emploi aux jeunes diplômés originaires de cette région et des autres régions défavorisées du Nord et du centre Ouest. En tout cas, la volonté politique doit être clairement exprimée de prendre à bras-le-corps les problèmes du développement régional et de tenir compte des propositions constructives faites dans ce sens.

Une part consistante des bénéfices des phosphates doit ainsi être impérativement réinvestie dans le Bassin minier. Celui-ci ne peut être plus longtemps cantonné dans le rôle de simple fournisseur de matière première, comme si les industries de transformation du phosphates ne pouvaient se développer que sur les côtes.

Il est grand temps de rompre sur ce point avec la vision héritée de la période coloniale ! Plus généralement, une réorientation fondamentale de la politique d’industrialisation est à opérer, ce qui implique pour l’Etat de jouer pleinement son rôle stratégique pour sortir la région des limites actuelles et promouvoir un développement économique régional à grande échelle. Outre la nécessaire transformation sur place du phosphate et la réalisation de projets déjà prévus mais retardés comme celui de la cimenterie, il convient de faire de la région un centre important pour les industries mécaniques, de la spécialiser dans certains services comme ceux liés à l’industrie et à la logistique pétrolières et d’y installer un pôle technologique en relation avec l’Université de Gafsa.

Parallèlement, un effort spécial doit être fait pour la promotion de l’agriculture par la mise en valeur des terres, le développement des forages et l’encouragement des techniciens originaires de la région, ainsi que pour la dépollution et la protection de l’environnement en vue d’une saine exploitation des atouts touristiques.

Au delà du Bassin minier, il est urgent d’élaborer un programme national de rééquilibrage régional qui comble sérieusement le fossé entre les côtes et l’intérieur du pays et prenne prioritairement en main le développement des gouvernorats laissés pour compte et, à l’intérieur même des gouvernorats relativement « favorisés », celui des délégations où le chômage et le sous-emploi demeurent particulièrement préoccupants.

Ahmed Brahim


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1164218

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site La Une   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License