'); ?> Errance d'un candide dans les rayons du savoir - [attariq aljadid]
attariq aljadid
La vingt-sixième session de la foire internationale du livre de Tunis est là !

Errance d’un candide dans les rayons du savoir

mercredi 7 mai 2008

Nous sommes arrivés de Tunis le matin, en voiture, reçus dans le respect le plus total par des agents de sécurité avec badge, très polis, qui te montrent la place où garer ta voiture et gratuitement s’il vous plait !! Cela vous change des hirsutes avec zarouata qui ont colonisé les trottoirs de Tunis et qui t’obligent à payer là où les services de la voirie t’offrent « affectueusement » la gratuité. J’ai été tellement surpris que je me suis mis à rêver que je suis enfin devenu citoyen. Mais ma compagne, intellectuelle de son état, m’a rappelé à la réalité en me disant que c’est peut-être l’influence bénéfique des livres sur le comportement humain. Conciliant de nature, et ayant, de surcroît, un faible pour le sexe faible, je me suis très vite aligné sur son opinion comme tout mâle tunisien qui se respecte.

Bref, ayant, à regret, abandonné l’accueillant parking, nous nous sommes dirigés vers les guichets. Cinq queues. Personne ne pousse. Tout le monde est souriant. Même la dizaine de barbus qui te vendent, au comptant, une place garantie au paradis pour la modique somme de cinq dinars – ta contribution pour la construction d’une mosquée. Sans, toutefois, oublier de te rappeler gentiment que tu cuiras en enfer toi, ta progéniture et sa descendance sur cinq générations, si tu ne t’acquittes pas de ce devoir divin…

Nous avons pris deux tickets pour la modique somme de 500 millimes par personne et nous sommes entrés non sans avoir héroïquement résisté à une autre haie de promoteurs paradisiaques.

A l’accueil, nous avons été reçus par un responsable bien habillé, souriant et maîtrisant son sujet en trois langues. De quoi faire rougir Molière, Shakespeare et El Moutanabbi réunis, et que nous allons appeler, pour les besoins de l’anonymat, (parce que monsieur est en plus modeste et n’est là que pour la gloire de la nation, Eh oui !) monsieur poly-élégance – parce qu’il est polyglotte, élégant, souriant de surcroît, ce qui mérite d’être signalé, car rare. Monsieur poly-élégance nous a donc aimablement donné les chiffres dans une transparence totale. Et les chiffres, comme le dit notre spécialiste, parlent d’eux-mêmes :

- plus de trente pays : arabes, africains, européens, nord-américains….
- plusieurs langues : arabe, français, anglais, espagnol et tous les langages informatiques…
- plus de 1000 éditeurs indépendants dont un grand nombre de tunisiens…
- plus de 100 000 titres…
- des navettes spéciales et gratuites…
- un grand nombre de supports informatiques…
- un panel de spécialités assez varié pour tous les goûts …
- des prix très variés pour toutes les bourses…
- une affluence record (attendue ou espérée)…

Le souffle coupé par cette démonstration de puissance, nous avons décidé, mon intellectuelle de compagne et ma modeste personne, de faire un petit tour pour nous rendre nous-mêmes compte de la véracité de ce qui a été avancé. Et en avant toute !!!

Nous avons attaqué le hall 2. C’est impressionnant : les stands sont bien organisés, très accessibles, les vendeuses et vendeurs souriants, les agents de sécurité discrets et presque invisibles, la consultation sur place est possible, le conseil gratuit…

Dans ce paradis, il fallait faire vite nos emplettes sinon nous risquions de succomber au charme de cet endroit féerique et ma dulcinée pouvait refuser de le quitter pour mon humble taudis. Donc, premier stand : livres exclusivement islamiques. C’est normal. La religion est la base de notre identité. Deuxième stand : livres exclusivement islamiques. C’est normal. La Tunisie est un pays musulman. Troisième stand : livres exclusivement islamiques. C’est normal l’Islam nous ouvre les portes du paradis. Quatrième stand : livres exclusivement islamiques. C’est normal. Nous sommes, depuis 2001 au moins, l’objet d’une croisade judéo-chrétienne. Cinquième stand, enfin, livres pour enfants, exclusivement islamiques. C’est normal. Il faut bien prémunir l’avenir de nos enfants contre les idées subversivement démocratiques de l’Occident.

Et c’est pour cela que nous avons décidé de faire une petite enquête statistique. Nous avons dégagé quelques catégories : stand exclusivement islamique, stand de variétés où l’on trouve essentiellement des livres religieux, des livres de cuisine, horoscopes, livres de beauté selon tous les canons, livres de conseils matrimoniaux, livres de diététique selon la dernière découverte du cheikh…, stand pour enfant, stand de livres scientifiques, stand de littérature…

Au bout du compte, nous avons trouvé les résultats suivants :
- 30% de stands de livres exclusivement islamiques
- 23% de stands de variété, où la littérature est presque absente
- 17% de stands pour enfants dont une bonne part de livres islamiques
- 10% de stands de livres scientifiques (sciences exactes dites dures)
- 8,3% de stands de livres de littérature, où l’on peut trouver, au hasard d’un regard, des livres de sciences humaines.

Les prix sont à la portée de toutes les bourses internationales, occidentales, bourses de Chicago de Tokyo… un livre à 190DT, une réédition de Gargantua en poche à 12DT voire 15DT et ainsi de suite… Les délégations étrangères bien que très nombreuses (Belgique, Canada, Oman, L’Arabie Saoudite…) font plutôt de la promotion touristique.

Un peu de sérieux. Ferjani, un ami de longue date, qui a suivi toutes les éditions de la foire, me fait cette confidence : « je n’ai jamais vu un taux de fréquentation aussi bas ». Et son explication est simple. Le tunisien n’arrive plus à acheter son pain quotidien et le livre est de plus en plus cher parce que son prix est indexé sur le dollar ou l’euro alors que le dinar tunisien est de plus en plus dévalué. Ce qui ne coûtait que quelques millimes hier, coûte, aujourd’hui, plusieurs dinars. C’est la raison pour laquelle le « citoyen » a déserté la foire.

Un égyptien sympathique nous a tout résumé en disant : vous voyez la famille qui arrive est le client idéal – l’homme la cinquantaine bien entamée, la femme la quarantaine sur le déclin, une adolescente de 15 ans et un garçon de 11ans. A l’homme, je vais vendre un coran à gros caractères (parce que je suis sûr que c’est un presbyte refoulé) et, pourquoi pas, un petit recueil des fatwas de ‘Amr Khaled. C’est à la mode en ce moment. A la femme, je vendrai un bon livre de cuisine avec de belles photos et la dernière trouvaille dans le monde des régimes : comment perdre cinq kilos en une semaine tout en mangeant autant et sans bouger. A la petite boutonneuse, je refilerai le dernier horoscope et n’importe quel guide de beauté. Et, enfin, au morveux, je fourguerai bien une bonne collection de CD de jeux de guerre : Ben Laden contre les juifs, Ben Laden contre les Américains, Ben Laden contre les chiites, le retour de Ben Laden…

Le pire, c’est que cela a marché. Et, devant mon air outré et dégoûté, il a rigolé en disant tu sais mon ami moi cela fait 40 ans que je vends des livres. J’ai tellement vu de changements que je suis devenu simple commerçant. Je donne aux gens ce qu’ils désirent. Ce n’est pas ma faute si des politiques et des chaînes satellitaires en ont fait des légumes. Et si, demain, les livres ne marchent plus, je vendrai des pommes de terre. Mais, vous deux, est-ce que vous croyez que vous pourriez faire pousser des patates ? J’en doute ! Donc je vous conseille de vite vous recycler !!!

Je voudrais vous dire, enfin, que les femmes sont d’une mauvaise foi manifeste. La preuve : ma charmante compagne, je ne sais pourquoi, n’a pas voulu me croire quand je lui ai dit que j’ai acheté le guide de la culture de la courgette en milieu aride uniquement … par curiosité. Allez savoir ce que pense une femme qui n’a pas de télé à la maison…

Candide et sa compagne


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1163695

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Français  Suivre la vie du site Actualités nationales   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License